Défaire les noeuds, un par un

Imaginez que vous vous réveillez chaque matin avec le sentiment que le monde s'ouvre à vous. Ne serait-ce pas réjouissant ?

Quand nous sommes en difficulté, notre attention est accaparée par notre être intérieur en souffrance comme si nous étions revêtu.es de ses couleurs. Or, nos perceptions ont des capacités limitées : nous ne pouvons pas voir les ultraviolets par exemple, ni entendre les ultrasons comme le font certains animaux. Nos sens en général laissent un "hors-champ" extérieur à ce qu'ils perçoivent et réduisent de facto notre entendement, ce qui perturbe parfois notre équilibre et notre bien-être. Pour y remédier, je me suis intéressée aux différents niveaux de conscience et ce qu'on pouvait y vivre : l'état de veille, l'état sophro-liminal, le sommeil, les rêves, la transe...

Au départ, j'explore la corporalité, le jeu et la création artistique notamment théâtrale : je suis une comédienne, échassière, chanteuse, clown depuis 30 ans, notamment au sein de la Compagnie ACIDU fondée par Pierre PREVOST mais aussi la narration au travers des mythes, les improvisations et l'interprétation des rêves. Puis, je découvre l'éventail des états de conscience via mon parcours de développement personnel. J'expériment les chemins de traverses pour passer d"un état à un et un autre et j'apprends petit à petit à me guider dans cette géographie très intime et très riche. Car si nous ne pouvons pas changer les évènements de notre réalité présente ou passée, nous avons toujours la possibilité d'être accompagné pour élargir momentanément notre champ de conscience et laisser advenir des éléments nouveaux, positifs, de notre existence qui étaient restés dans l'ombre. Et aller vers un mieux-être.

En 2013, j'opère un virage important dans ma vie professionnelle car je décide de me mettre au service des personnes en difficultés. Je valide les certifications RNCP de Médiatrice artistique en relation d'aide et d'Arts-thérapeute pluridisciplinaire à l'INECAT fondé par Jean-Pierre KLEIN. Puis, je continue de me former à l'ARTEC auprès de Sylvie BATLLE notamment en théâtralisation miniature en bac de sable. Je suis actuellement membre accréditée du Syndicat Français des Arts-Thérapeutes (SFAT) et j'adhère à son code de déontologie. J'intègre également dans ma pratique d'accompagnement une démarche psychothérapeutique verbale fondée il y a plus de 30 ans par Thierry TOURNEBISE : la maieusthésie et une lecture du langage métaphorique des rêves qui viennent peupler notre théâtre intérieur avec Tristan MOIR. Sensibilisée par les besoins des personnes que je rencontre en associations depuis 2014, j'enrichis ma "boite à outils" de l'accompagnement des addictions (DU Addictions Université Paris-Diderot) et d'une démarche de soin psycho-corporelle : la Sophrologie Intégrative au CENATHO (certification professionnelle RNCP).

Un des multiples bénéfices de la thérapie est de nous entendre nous-mêmes dans nos profondeurs (parfois énigmatiques !) avec un langage qui résonne pour nous, qui a de l'écho. Or, nous sommes tous uniques, différents. Un échange verbal est nécessaire dans certaines situations, l'écoute d'une parole méditative ou de ses propres sensations corporelles dans une autre, les modalités de mises en oeuvre d'une production artistique (coller, jouer, se cacher...) peuvent en être le déclencheur ou bien les rêves qui s'invitent dans nos nuits. D'où les propositions diverses qui sont les miennes. Mais la thérapie nous aide aussi à nous entendre avec nous-même. Et cela se fait par le truchement des compréhensions, des réflexions dans l'après-coup, des retours sur expérience, des "surprises" de conscience, des partages.

 

Au niveau conceptuel, les différentes approches thérapeutiques que je vous propose sont intégratives et s'inscrivent dans le courant de la pensée de la psychologie dite "humaniste" (Jacob Lévy Moreno, Victor Frankl, Carl Rogers...), "transpersonnelle" (Karl Jung, Abraham Maslow, Stanislas Grof...) et "positive". De Sigmund Freud, je garde les notions incontournables d'inconscient personnel, de structuration psychique et la plupart des notions développées par Mélanie Klein (l'identification..), Donald Woods Winnicott (l'objet transitionnel, la capacité d'être seul.e, le playing...), John Bolwby (la théorie de l'attachement...), Wilfred Bion (le contenant, le contenu...), Marion Millner (le médium malléable...), Didier Anzieu (le Moi peau..), René Roussillon (l'environnement suffisamment symbolisant..). Concernant les rêves, je suis proche de Carl Gustav Jung, Marie-Louise Von Franz avec les notions d'inconscient collectif, de personna, d'animus-anima, de Soi.

 

Quelle que soit l'approche thérapeutique déployée, je reste au service d'une écoute profonde et bienveillante de chaque personne qui s'engage sur ce chemin vers elle-même. Je m'assure de la sécurité du cadre thérapeutique, du respect de la liberté et de la dignité de la personne humaine et je mets tout en oeuvre avec douceur et délicatesse pour que la personne elle-même :

- se réinscrive dans son élan de vie créateur,

- réactive ce que je crois être notre capacité à tous et toutes de prendre soin de soi-même, des êtres que nous avons été dans le passé et/ou dont nous sommes issu.es dans le but de s'unifier dans sa singularité,

- ressente ce dont elle a le plus besoin et ce qui a besoin de rester enfoui, caché ou d'être révélé,

- trouve les questions vitales et dynamisantes dans sa vie  dans le sens de Rainer Maria Rilke dans "Lettres à un jeune poète" : "Essayez d’aimer vos questions elles-mêmes. Ne cherchez pas des réponses qui ne peuvent vous être apportées, parce que vous ne saurez pas les vivre. (...) Ne vivez, pour l’instant, que vos questions. Peut-être simplement finirez-vous par entrer insensiblement, un jour, dans les réponses. »,

- identifie ses points aveugles, conflits intérieurs, doutes, schémas de croyances... ainsi que ses ressources, ses perspectives..

et chemine à son rythme en inventant ou réinventant avec confiance son chemin vers elle-même et vers les autres.

A titre personnel, j'ai aussi une expérience de plus de 13 ans de la médecine amazonienne quechua et shipibo. Cette médecine traditionnelle se déploie grâce à la médiation de plantes spécifiques de purge, de diète et de connaissance de soi et du monde sous toutes ses formes.

Je suis toujours une artiste professionnelle des arts vivants et une metteure en scène. Notamment, j'ai créé pour l'inauguration de la Maison Bakhita à Paris le 25 septembre 2021 un florilège d'interventions spectaculaires avec des personnes en demande d'asile accueillies au CEDRE (Centre d’Entraide pour les Demandeurs d’asile et les Réfugiés).